LeCompagnon.info

Intelligence financière

Intelligence financière: Le délire des rénovations



Introduction
Prise de possession
Le sous-sol
Le sous-sol - deuxième partie
Thermostat digital
Toit et cuisine
La salle de bain
Autres petits problèmes

Introduction

L’achat d’une maison est une étape importante dans sa vie. Cela indique que nous sommes assez responsables pour investir à long terme. Mais cela vient aussi avec son lot d’entretien et de rénovations. Chaque propriétaire d’une maison vous dira : « il y a toujours quelque chose à faire autour de la maison. » Bien sûr, il faut tondre le gazon et l’entretien général. Mais aussi, vous désirez rénover votre maison pour mieux répondre à vos besoins.

Dans notre cas, nous avons acheté une maison, construite en 1968, qui n’avait jamais eu de rénovation. Nous le savions dès notre entrée dans celle-ci. Mais, elle avait des caractéristiques, un charme, que nous n’avons pas trouvé ailleurs. Le reste de ce texte décrit nos « aventures » lors de la rénovation de notre maison durant les 10 dernières années.

Prise de possession

Nous avons pris possession de la maison un mois avant le déménagement afin d’apporter les changements qu’on désirait. La première chose qui a été retiré est le tapis qui était dans le salon, les marches d’escaliers et les chambres. J’ai retiré facilement 1 000 agrafes qui retenaient les tapis en place. À cause de mon asthme, il était impossible de laisser le tapis dans la maison. Il était si laid que je n’aurais pas voulu le garder! La prochaine étape était de sabler le merveilleux plancher en lattes de chêne qui était caché sous les tapis et de le vernir. On a laissé cette tâche à une équipe de professionnels. L’odeur du vernis était si forte qu’on nous a avisés de ne pas faire des travaux  dans la maison lors du vernissage. Cela a pris une journée pour sabler le plancher du salon et des trois chambres. Cela a ensuite pris une journée pour chaque couche de vernis. Le changement que cela a apporté à la maison était dramatique. Enfin, on commençait à mettre notre griffe sur la maison.

Retirer les tapisseries a été encore pire que le tapis. Certaines pièces avait jusqu’à quatre couches de tapisseries! La colle était si forte qu’on ne pouvait pas retirer des morceaux de tapisserie plus longs que 2 cm! Si vous vous retrouvez dans une situation similaire, louez une machine à vapeur. Cela fonctionne beaucoup mieux que des produits chimiques. Ne placez pas l’appareil directement sur le plancher. Placez-le sur une tuile ou sur une planche. L’élément chauffant était si puissant qu’il a brulé un peu le plancher.  Cela nous a pris une semaine de nos temps libres pour retirer cette tapisserie. Mon épouse s’est juré de ne jamais mettre de la tapisserie dans une maison.

On a découvert pourquoi l’ancienne propriétaire, qui était très fière de ses travaux, n’avait pas retiré les couches de tapisserie avant d’en appliquer une autre. Les murs en dessous étaient tellement égratignés qu’il était impossible de peinturer sans les réparer auparavant. Il n’y avait pas un carré de 10 cm auquel il n’y avait pas une égratignure qui devait être rempli avec du plâtre de Paris et sablé. On a demandé l’effort de toute notre parenté pour nous aider à boucher les trous et à sabler le tout. C’est beaucoup d’effort pour trois chambres, un corridor, le salon et la cuisine.

Intelligence financière
Gérer ses projets
Prévoyez l'imprévisible
Outils financiers
Programmes gouvernementaux
Mathématique financière
Planifier
Acheter une maison
Rénover une maison
Préparer sa retraite
Mes bons coups, mes mauvais coups

Autres formations

Word 2003
Word 2007
Excel
Excel 2007/2010/2013
PowerPoint 2003
PowerPoint 2007
Access
Access 2010
Internet
Général
Intelligence financière
Vidéos

Navigation
Précédent
Suivant
Page Principale
FAQ
Nouveautés
Plan du site
Références
Motivations
Manuels de formation
Fichiers de démonstration
Droits d'auteur
Text in English
Nous rejoindre
Par courriel
Abonnez-vous à
l'infolettre LCI
Partager






Abonnez-vous à l'infolettre LeCompagnon.info

201 fonctions pour les pressés



Nous avons engagé un professionnel pour réparer la craque dans la fondation. Le travail a été réalisé en une journée pour 1 000 $. Il est très facile d’engouffrer beaucoup d’argent dans une maison. Mais, il y a rénovations qui sont nécessaire pour préserver la maison. L’eau aurait pu s’infiltrer et créer des problèmes de moisissures. Les travaux requis pour contrer cela aurait été encore plus imposants.

On a aussi changé la porte d’entrée, la porte de garage ainsi que toutes les fenêtres de la façade de la maison. En plus d’améliorer l’apparence de la maison, le remplacement de celles-ci vont nous aider à réduire la consommation énergétique de la maison. Mon épouse a aussi peinturé les volets de la même couleur que le contour des fenêtres. Vous pouvez voir la différence par les photos ci-dessous ce qu’une  bonne rénovation peut apporter à l’apparence et au confort d’une maison.

Maisonavant Maison

À l’achat de la maison. On s’est payé deux petites luxures. La première fut l’achat d’un meuble audio-vidéo pour le salon construit selon les anciennes méthodes : en mortaise et tenon. Cela fait un meuble très imposant, et lourd, que nous avons eu de la difficulté à entrer dans le salon. Cela fait un merveilleux meuble qui nous a bien servi. Mais, il est plus difficile d’entrer un téléviseur « haute définition » dans un meuble similaire. L’autre achat fut des meubles de patio pour profiter de l’extérieur durant l’été. On a aussi récemment acheté des meubles extérieurs avec des coussins. J’en ai profité durant tout l’été. Est-ce que je regrette ces achats? Pas du tout! Il restait encore des rénovations venir pour la cuisine qu’on pourrait réaliser plus tard. Nous étions prêts à jouir pleinement de notre première propriété. Du moins, c’est ce qu’on croyait. On a constaté dès l’hiver suivant que d’autres améliorations étaient nécessaires.

Le sous-sol

Comme mentionné, il y a une pièce dans le sous-sol avec une porte patio que nous utilisons comme pièce familiale. C’est seulement après le premier hiver qu’on a constaté qu’il n’y avait pas assez d’air chaud qui entrait dans la pièce. Cette salle était supposée être la pièce où les enfants pourraient jouer. La température maximale qu’on a pu atteindre dans la pièce sans un chauffage d’appoint était de 12C! C’est seulement lors de la déconstruction de la pièce le printemps suivant qu’on a constaté la cause du problème. Il manquait de l’isolation! Il y avait un trou de 60 cm sur toute la longueur d’un mur externe.

Si on avait juste mis notre main sur le mur externe lors de l’inspection, on aurait pu trouver ce problème. Est-ce que cela nous aurait permis de réduire le prix de la maison pour compenser les rénovations supplémentaires? Pas certain. La pression pour acheter une maison était très forte. Il y avait plusieurs autres candidats qui étaient prêt à acheter cette maison même en connaissant son état. Cependant, cela nous aurait permis de mieux planifier une dépense supplémentaire au lieu que d’être surpris l’hiver suivant.

Nous avons utilisé plusieurs méthodes pour remédier aux problèmes de la pièce. Premièrement, on a engagé un électricien pour installer un « convectair » (élément chauffant électrique) proche de la porte patio et placer le thermostat au mur opposé. On s’assurait d’avoir un chauffage supplémentaire pour cette grande pièce pour aider le chauffage central pour conserver une température agréable. On a aussi demandé à l’électricien de placer des commutateurs illuminés dans le sous-sol. Il est difficile de trouver un commutateur en pleine noirceur. On a remplacé les deux lampadaires avec des lumières de faible intensité, qui étaient nettement insuffisant pour éclairer la pièce en soirée, par des lumières ayant plusieurs ampoules. Aussi, on a demandé d’installer un gradateur (dimmer) pour les lumières principales de la pièce. On peut ainsi ajuster l’intensité de la lumière lorsqu’on écoute des films en famille. On a remarqué plus tard que ces lumières étaient suffisantes pour réchauffer la pièce sans autres supports. Le « convectair » devenait une source de chaleur complémentaire qui n’a jamais été utilisé.

J’ai profité que les murs soient exposés pour passer un câble téléphonique de l’entrée de la maison jusqu’à notre chambre principale qui est juste au-dessus. C’est un câble de faible intensité avec quatre fils. Il est facile de faire une connexion supplémentaire. Il a fallu que je mesure correctement pour faire un trou au bon endroit dans les poutres et dans le mur de notre chambre. Je suis content de cette petite amélioration à la pièce. Mais, j’aurais dû ajouter un autre câble téléphonique pour la pièce en rénovation!

On a ensuite engagé un rénovateur pour isoler les murs extérieurs, placer un pare-vapeur entre l’isolation et la pièce, le gypse sur les murs ainsi que le plâtre. On a aussi fait isoler un autre mur extérieur dans une autre pièce du sous-sol. La porte patio a été changée l’année suivante par des portes doubles qui s’ouvrent vers l’extérieur. Elles permettent aussi une meilleure conservation de chaleur.

En plus, on a ajouté un sous-tapis qui est recouvert d’une fine couche d’aluminium. Un constructeur de la région mentionne qu’il utilise un pare-vapeur en aluminium pour refléter la chaleur dans la pièce. Je croyais que cela serait aussi avantageux pour le plancher. J’ai recouvert le plancher avec ce sous-tapis et bouché les joints avec un ruban collant aussi en aluminium. Nous n’avons jamais ressenti la fraicheur du plancher de béton qui est en-dessous. Nous avons ensuite installé un plancher flottant dans la pièce. On a choisi un motif et une couleur similaire au plancher que nous avons dans le salon et les chambres. On a tellement apprécié le résultat qu’on a acheté plus de planches pour couvrir le plancher de la cuisine. La pièce rénovée est devenu la plus chaude de la maison. Toute la famille l’utilise pour des jeux vidéos, regarder des films et comme salle d’exercice. Deux ans plus tard, nous nous sommes attaqués à l’autre grande pièce du sous-sol.

Le sous-sol - deuxième partie

L’objectif était de convertir une grande pièce de 12 pieds par dix-huit pieds, 3,65m par 5,48m, en deux pièces de 9 par 12. L’une serait une chambre et l’autre un petit bureau pour que je puisse travailler. Il faut trois éléments pour qu’une pièce soit considéré être une chambre. Premièrement, elle doit être assez grande pour placer un lit. Elle doit aussi avoir une fenêtre qui est assez grande pour servir de sortie d’urgence et avoir une garde-robe. Pour commencer, nous avons retiré l’isolation des murs extérieurs. J’ai profité de l’occasion pour passer des câbles coaxiales dans les murs afin d’avoir des prises supplémentaires dans les pièces du sous-sol ainsi que dans le salon. J’ai aussi passé des câbles téléphoniques pour avoir des prises supplémentaires dans le salon et les chambres des enfants. On a ensuite engagé un entrepreneur local pour monter le mur qui sépare les deux pièces, mettre l’isolation ainsi que le gypse pour les murs.

Notre boîte électrique n’avait plus d’espace pour les circuits supplémentaires. Nous avons donc engagé un maître électricien pour installer une nouvelle boîte de 200 ampères ainsi que de refaire les circuits électrique pour les nouvelles pièces. À cause de la noirceur du sous-sol, on a choisi d’installer des commutateurs illuminés. Le plancher a été recouvert du même plancher flottant  qu’on a utilisé auparavant. Cela donne un style consistent à travers la maison. Nous avons été chanceux d’acheter les dernières boîtes disponibles puisque le produit était discontinué. On a vidé leur entrepôt! Placer le plancher a été un peu plus difficile puisque les pièces partages une entrée en commun. Donc, les premières planches passaient d’une pièce à l’autre avant de s’étendre dans les pièces. Il y a eu quelques coupes difficiles pour contourner le cadre de la porte et du garde-robe.

Mon garçon a décidé que cela allait devenir sa chambre et sa salle de travail. Je me suis donc retrouvé avec son ancienne chambre que j’ai convertie en mon bureau. La maison a maintenant quatre chambres au lieu de trois et une salle de travail. Il est toujours possible de reconvertir en une grande pièce en retirant le mur séparateur et refaire le plancher. Un jour, peut être que cela sera une salle de billards…

Thermostat digital

Notre maison est chauffée par un système central à air chaud fourni par une fournaise fonctionnant au gaz naturel. Nous avons décidé de changer le thermostat analogique de la maison par un modèle digitale. On a constaté que la fournaise s’active plus souvent mais pour une plus courte durée. La température de la maison fluctue beaucoup moins qu’auparavant. De plus, nous croyons que ce changement a apporté une économie de consommation de 5%.

Le toit et la cuisine

L’année suivante, le toit de la maison s’est mis à couler. L’accumulation de neige cette année était très imposante. Cela a mis assez de pression que la pression sur la membrane du toit que l’eau a trouvé un moyen d’entrer et de couler entre les murs juste au-dessus de la fenêtre de la cuisine et du sous-sol. Avec la fonte de la neige durant le jour et le regel durant la nuit, il y avait une accumulation d’entre 10cm à 15cm de glace sur le toit en plus de la neige qui était par-dessus. J’ai dû monter sur le toit pour retirer de la neige et casser la glace.
Nous avons ensuite contacté notre assureur pour l'aviser de la situation. Un agent est venu pour constater l’infiltration d’eau et pour prendre des photos. L’assureur était prêt à payer pour les réparations de la cuisine et du sous-sol. Cependant, nous devions auparavant réparer le toit. Il ne voulait pas payer une seconde fois pour les mêmes réparations. On contacte ensuite quelques installateurs de toits pour avoir des estimés des coûts de réparation. Celui qui nous a donné le meilleur estimé nous a avisés qu’il ne pouvait pas commencer les travaux tant que le revêtement autour de la cheminée ne serait pas remplacé. Il ne pouvait pas garantir les travaux sur le toit si d’autres personnes marchaient sur le toit après eux. Nous sommes donc forcé de trouver un réparateur de cheminée avant même de commencer les travaux sur le toit ou la cuisine! La réparation à la cheminée s’est fait quelques jours plus tard. Le toit a été complètement refait une ou deux semaines après.

Afin de réparer les dégâts causés par la fuite, l’isolation d’un mur extérieur de la cuisine devait être retirée. Cela veut aussi dire que les comptoirs devaient être retirés. Cependant, en 1968, il n’y avait pas de modules pour les comptoirs. Les comptoirs étaient construits par le constructeur de la maison à partir de simples planches auxquelles des portes étaient vissées. Il serait impossible de remettre les anciens comptoirs au même endroit. Cela veut dire qu’il fallait préparer des plans pour une nouvelle cuisine.  On a utilisé les services du même entrepreneur qui nous a aidés avec le sous-sol pour préparer une proposition d’un plan d’aménagement qu’on allait présenter à notre assureur. Cela nous a donné l’occasion pour changer l’emplacement du réfrigérateur ainsi que du micro-onde. Nous avons pu ainsi avoir l’espace pour agrandir le garde-manger et ajouter un coin de rangement. J’ai dû convaincre l’assureur que le plan pour la nouvelle cuisine avait été préparé par un entrepreneur ayant de l’expérience dans ce domaine.

Bien que cela ne fût pas dans les plans proposés à l’assureur, on a décidé de changer la porte d’entrée de la cuisine pour une porte coulissante à nos frais. Cette porte se cognait toujours avec une autre dans le salon. Le module de la porte coulissante doit s’insérer dans un mur de quatre pouces, ou 10cm, d’épaisseur. Mais, le mur original de la maison a seulement trois pouces d’épaisseur. Il a fallu refaire le mur intérieur de la cuisine pour accommoder la nouvelle porte.

Les modifications apportées à la cuisine devaient répondre au code de construction d’aujourd’hui. Donc, nous n’avions pas le choix que de changer les prises électrique qui sont à moins de trois pieds, ou 1m, de l’évier pour des prises GFI, ground fault interrupt. Nous avons aussi demandé d’installer des lumières en dessous des cabinets supérieurs afin de mieux illuminer le comptoir. Nous aurons donc plus de lumière lors de la préparation des repas.
Le plancher allait aussi être un problème. Avec le changement de l’aménagement des comptoirs, il ne restait pas assez de planches pour couvrir les espaces exposés par le réfrigérateur. Comme mentionné auparavant, ce modèle de planche était discontinué. Nous avons dû prendre un modèle similaire de plancher flottant de la même compagnie pour remplir le trou pour le réfrigérateur. Le changement de plancher parait à peine.

On a terminé les travaux dans la cuisine en installant un gros ventilateur dans la pièce qui a aussi cinq lumières. Cela nous permet de mieux illuminer la table de la cuisine ainsi que le reste de la pièce. Aussi, le ventilateur aide à rafraîchir la pièce.

Les travaux de la cuisine ont commencé dès qu’on a eu l’approbation de l’assureur. L’entrepreneur a retiré le comptoir afin d’accéder au mur extérieur. Seul l’évier tenait debout à partir de quelques planches. Le lave-vaisselle avait aussi été retiré. Commander et recevoir les nouveaux modules pour la cuisine a pris de six à huit semaines. Je me souviens encore des frustrations de mon épouse qui devait préparer les repas à partir de la table de la cuisine. C’était le seul espace de préparation disponible. Un peu plus de trois mois après le début des travaux, nous avions une nouvelle cuisine qui répondait mieux à nos besoins.

La salle de bain

Deux ans plus tard, justes après nos premières vraies vacances depuis l’achat de la maison, nous avons été forcés de s’attaquer à la salle de bain. Lorsqu’on a acheté la maison, il y avait un tapis dans la salle de bain. J’ai soulevé un coin pour constater que les petites tuiles en dessous étaient brisées et devraient être remplacées. Je savais qu’il ne fallait pas retirer le tapis à moins de vouloir refaire les tuiles. Dès notre retour à la maison, la toilette de la salle de bain s’est mise à couler. Un plombier a été appelé pour régler la situation. Le conduit était bouché. On a dû retirer le tapis pour accéder aux boulons qui retenait la toilette. Mon pire cauchemar s’est réalisé. Non seulement les tuiles étaient-elles détachées, mais la planche de ciment en dessous était brisé en plusieurs morceaux. Cela ne m’a pris que 45 minutes pour retirer les tuiles, le ciment et le comptoir de la salle de bain. Nous devions concevoir une nouvelle salle de bain.

Après avoir fait la tournée des boutiques spécialisées, nous avons décidé de choisir un modèle d’un magasin de grande surface. C’était plus économique et répondait mieux à nos besoins. Au moment de passer la commande pour tous les items nécessaires, on nous a fait remarquer que le comptoir n’était pas en stock. Nous avons mis la commande en pause jusqu’à ce qu’il soit disponible. Nous devions attendre avoir une réponse sur la disponibilité à la fin du mois. On contacte encore le magasin qui nous informe que le comptoir n’est pas encore disponible. Il faudrait attendre un autre deux semaines pour avoir un suivi sur sa disponibilité. C’est après toute cette attente qu’on a reçu la mauvaise nouvelle. Le modèle de comptoir qu’on désirait était discontinué. Nous avions attendus six semaines pour rien!

On s’est ensuite dirigé vers la boutique de salles de bain la plus proche. On a pu rapidement commander un comptoir et une armoire qui répondait à nos goûts. La livraison allait aussi prendre quelques semaines de plus. Cependant, le coût est bien supérieur à l'option précédente. On s’est aussi payé une petite luxure supplémentaire : un bain à jet. J’adore prendre de long bains chauds. Un bain à jet serait un bonus. Je dois admettre que je ne l’utilise pas aussi souvent que je l’aurais cru. Le moteur qui active les jets est bruyant. Je ne désire pas réveiller la maison entière à chaque fois que je l’utilise.

Il fallait ensuite trouver des tuiles pour le plancher ainsi que les murs autour du bain. Nous avons visités plusieurs boutiques et même acheté quelques tuiles pour les comparer à la couleur de notre comptoir. Une fois qu’on connaissait la date de livraison du comptoir et acheté les tuiles, nous avons contacté le même entrepreneur qui nous avait aidé lors des rénovations du sous-sol et de la cuisine. Une prise GFI a été ajoutée à la pièce ainsi qu’un gradateur (dimmer) pour les lumières. Pourquoi un gradateur dans cette pièce? Vous allez aux toilettes à trois heures du matin. Désirez-vous être aveuglé par trois ampoules de 60 watts? Ce projet a pris un peu plus de trois mois à cause de l’attente initiale.

Autres petits problèmes

Trois ans plus tard, nous avons changés les deux dernières fenêtres des chambres. Nous avons économisé avant d’apporter le changement. Mais, cela a causé un autre petit problème. Les climatiseurs qu’on accrochait aux fenêtres n’entrent pas dans les fenêtres à volet qu’on a choisi. On a dû acheter des climatiseurs de plancher. On songe à installer un climatiseur central pour la maison.

Il y a aussi eu une infestation de fourmis charpentières dans notre quartier. Elles avaient commencés un nid satellite dans la structure de notre garage. On pouvait même les entendre à travers l’isolation! Un exterminateur a été appelé deux fois pour les éradiquer ainsi qu’une autre fois l’année suivante. Encore aujourd’hui, il faut garder un œil attentif pour ces pestes. L’année suivante, la craque dans la fondation qu’on avait fait réparer dix ans plus tôt s’est rouverte. Un nouveau traitement a été appliqué. Une partie du produit s’est même retrouvé sur le plancher du sous-sol. Cela veut dire que la craque est encore plus importante qu’on le croyait et qu’elle devait être colmatée. Sinon, nous aurions pu avoir des problèmes d’infiltration d’eau et de moisissures. Cela n’est ni bon pour la maison ou pour la santé des résidents.

Voici un autre exemple de peste qui peut se retrouver dans votre maison. Plusieurs d’entre vous savent que j’ai une chatte nommé Vanille. Elle a l’habitude de gratter à la moustiquaire de la porte de la cuisine lorsqu’elle désire entrer dans la maison. Un soir, j’entends un grattement à la moustiquaire de la cuisine. Je n’y pas fait attention puisque je savais que la chatte était déjà dans la maison. Quelques minutes plus tard, j’entends ma fille hurler de peur. Un raton-laveur avait déchiré la moustiquaire pour entrer dans la cuisine. Il a mangé dans le bol de nourriture de la chatte avant de se diriger vers le salon où ma fille l’a vu. On ne saura jamais s’il désirait s’assoir pour regarder la télévision. Je suis intervenu et l’a repoussé gentiment vers l’extérieur. J’ai ensuite fermé la fenêtre. La moustiquaire a été remplacée quelques jours plus tard.

Voici donc quelques-unes des « aventures » qui vous attendent lorsque vous devenez propriétaire d’une maison. En tous, nous avons dépensés environ plus de 75 000 $ en 10 ans pour l’entretien et les rénovations de notre maison. Mais, les mots magiques sont là : « notre maison ». Après avoir payé l’hypothèque, vous aurez réalisé le second projet le plus important après votre indépendance financière. Les fonds que vous placiez sur l’hypothèque pourront ensuite être transférer vers vos autres projets.



Vous avez apprécié cette page?

Dîtes que vous l'aimez en utilisant le bouton Facebook, Twitter ou l'un des autres services sous le bouton "Share".

Cliquez sur le bouton de votre choix

Abonnez-vous à l'infolettre

Abonnez-vous à l'infolettre du site pour recevoir le manuel " 150 fonctions Excel expliquées ". Vous recevrez aussi les prochaines infolettres sur les nouveautés du site et des formations détaillées que vous ne trouverez nulle part ailleurs.



Cliquez ici pour vous abonner à l'infolettre





Ce site est hébergé par 1&1.com